Ben Mazue

Le comité d’entreprise de BPCE, une force pour l’entreprise !

Partager l'article

Le comité d’entreprise est une institution représentative du personnel qui a pour but de favoriser l’information, la consultation et la participation des salariés à la gestion de l’entreprise.

Il est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Le comité d’entreprise peut être mis en place par accord collectif ou par décision unilatérale de l’employeur. Dans le cadre du comité d’entreprise, il existe des commissions spécialisées qui sont chargées de suivre les questions relatives à l’organisation et au fonctionnement des services sociaux et culturels.

La création d’un comité d’entreprise

Si vous êtes dirigeant d’une entreprise et que vous souhaitez mettre en place un comité d’entreprise et augmenter le pouvoir d’achat des salariés de votre société, alors il est important de savoir quelles sont les règles qui encadrent la création d’un tel comité. En effet, l’objectif du comité d’entreprise est de permettre aux salariés de bénéficier des avantages proposés par celui-ci. Pour cela, il est nécessaire que les règles encadrant son fonctionnement soient respectées. Quand peut-on créer un comité d’entreprise ? Vous pouvez mettre en place un CE si votre entreprise emploie au moins 50 salariés ou si elle a réalisé un chiffre d’affaires hors taxe supérieur à 4 millions d’euros au cours de l’année précédente.

Il existe également une condition relative à la durée du travail effectuée par les salariés : plus la durée hebdomadaire du travail est importante, plus la mise en place du CE sera complexe. Par exemple, si vos employés effectuent 40h par semaine ou plus, alors il sera compliqué pour eux et pour vous de mettre en place un CE. De ce fait, il sera difficile pour les membres du comité de défendre leurs intérêts et ceux de l’entreprise face aux actionnaires et aux dirigeants.

comité d entreprise bpce

La gestion d’un comité d’entreprise

L’élection des membres du comité d’entreprise, ainsi que leur élection est un processus qui doit être réalisé dans les règles.

Il faut savoir que l’élection des membres du comité d’entreprise constitue une tâche importante devant s’effectuer avec précision et rigueur. En effet, la gestion d’un comité d’entreprise nécessite de respecter plusieurs obligations.

Les salariés ont le droit de désigner parmi eux un représentant pour siéger au sein du comité d’entreprise.

La loi prévoit que ce représentant soit choisi parmi les membres élus du comité d’entreprise ou parmi les délégués du personnel.

Il faut savoir que le salarié peut se faire accompagner par un autre membre élu au CE ou encore par un suppléant.

Le choix doit être effectué en tenant compte de différents critères :

  • La taille de l’entreprise
  • L’ancienneté des salariés
  • Le nombre de candidats
  • Les compétence et expériences professionnelles des candidats

Les missions d’un comité d’entreprise

Les missions d’un comité d’entreprise ? Les missions principales du comité d’entreprise sont de :

  • Favoriser l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
  • Défendre le pouvoir d’achat des salariés.

La composition d’un comité d’entreprise

Le comité d’entreprise est un organe de représentation du personnel, dont les attributions et le fonctionnement sont fixés par les articles L. 2323-1 à L. 2323-36 du Code du travail.

Il a pour mission de recueillir et de diffuser toute information sur les orientations stratégiques de l’entreprise, d’assurer la promotion des activités sociales et culturelles proposées par l’employeur, d’étudier la situation économique et financière de l’entreprise, notamment en préparant des avis sur les orientations stratégiques de l’entreprise, d’examiner et donner son avis sur la politique sociale menée au sein de l’entreprise ainsi que sur toute question intéressant l’organisation et le fonctionnement des services sociaux au sein de cette entreprise.

Les modalités de fonctionnement d’un comité d’entreprise

Les comités d’entreprise sont des structures qui sont souvent associées à des entreprises de grande taille ou à un secteur d’activité particulier.

Les modalités de fonctionnement d’un comité d’entreprise ? Un comité d’entreprise a pour rôle principal de représenter les intérêts des salariés et du personnel au sein de l’entreprise.

Il existe différents types de comités, mais le plus connu est celui qui est lié à une entreprise de plus de 50 salariés. Dans cette hypothèse, il doit être constitué par accord collectif ou décision unilatérale du chef d’entreprise.

Le comité peut aussi exister sans accord collectif ou décision unilatérale du chef d’entreprise, mais alors sa création doit répondre à certaines conditions :

  • Les salariés concernés par la constitution du CE doivent avoir au moins 1 an d’ancienneté
  • Les membres élus du CE doivent représenter au moins 50% des suffrages exprimés.

Les avantages d’un comité d’entreprise

Les avantages d’un comité d’entreprise ? Les avantages d’un comité d’entreprise ? Une entreprise qui emploie au moins 50 salariés a l’obligation de mettre en place un comité d’entreprise.

Les membres de ce comité bénéficient de certaines prestations sociales, liées à la santé, la prévoyance et la retraite.

Le CE permet également aux salariés de participer à différents projets visant le développement économique et humain de l’entreprise.

Lorsqu’un employeur souhaite mettre en place un CE, il doit respecter plusieurs obligations :

  • Il doit être constitué par des représentants du personnel
  • Le nombre des élus (membres titulaires) doit être proportionnel au seuil fixé par la loi
  • Une réunion mensuelle est obligatoire

Les inconvénients d’un comité d’entreprise

En tant qu’employeur, vous êtes tenu de mettre en place un comité d’entreprise.

Le comité d’entreprise a pour but de représenter les salariés et leurs intérêts en participant à la gestion des œuvres sociales et culturelles mises en place par l’entreprise. Si vous ne le faites pas, cette dernière sera soumise à une pénalité financière importante.

Il faut savoir que toutes les entreprises sont obligées de mettre en place un comité d’entreprise. Toutefois, seules certaines entreprises doivent avoir un comité d’entreprise :

  • Lorsque l’effectif est inférieur à 50 personnes
  • Lorsque le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 10 millions d’euros

La dissolution d’un comité d’entreprise

La dissolution d’un comité d’entreprise est une décision qui peut être prise en cas de manquement grave aux règles ou de dysfonctionnement.

Il faut savoir que la dissolution n’est qu’une étape dans le processus de rupture du CSEE, car cette décision ne met pas fin à l’existence juridique du comité d’entreprise.

Le CSEE se transforme alors en CE unique et les anciens élus sont remplacés par des membres représentant les nouvelles organisations syndicales, celles-ci ayant obtenu plus de suffrages aux élections professionnelles.

La dissolution du comité d’entreprise est une mesure exceptionnelle, mais elle doit être justifiée par un motif légitime (exemple : absence prolongée).

Il faut savoir que la dissolution ne doit pas avoir pour effet de priver le personnel concerné des garanties qu’il a acquises au titre des dispositions relatives à la représentation collective et au droit syndical.

Il faut savoir que la cessation des activités du CE est subordonnée à l’approbation par les salariés à bulletin secret, via un référendum organisé par l’employeur.

En conclusion, il faut prendre en compte tous les avantages de la banque et choisir une banque qui propose des services adaptés à vos besoins. Cela peut être un comité d’entreprise bpce.

Les derniers articles