Spiruline : danger et informations pratiques

Partager l'article

La spiruline est une algue qui fait partie des aliments les plus riches en nutriments et qui est très prisée ces dernières années. Cependant, sa consommation peut présenter des risques et il est important de connaître les informations pratiques pour l’utiliser de manière sûre et bénéfique. Dans cet article, nous allons examiner en détail les dangers potentiels et les informations pratiques à connaître sur la spiruline.

Spiruline : les risques et les précautions à prendre : déclarée meilleur aliment pour l’humanité au XXIe siècle par l’Organisation Mondiale de la Santé et aliment idéal et le plus complet de demain par l’Unesco, la spiruline peut séduire. Toutefois, un dosage incorrect ou une consommation excessive de ce complément alimentaire aux multiples avantages pourrait avoir des conséquences néfastes pour la santé. Dans cet article intitulé « Spiruline : danger et informations pratiques » nous vous présentons les bienfaits de cette algue microscopique, ses effets secondaires et les précautions à prendre pour une utilisation efficace et en toute sécurité.

Qu’est-ce que la Spiruline ?

La Spiruline est une micro-algue de la famille des cyanobactéries qui se présente sous la forme d’une spirale et qui pousse dans les lacs d’eau douce. Elle est riche en acides aminés, en acides gras essentiels, en caroténoïdes, en fer, en zinc, en calcium et en magnésium, et remplie de vitamines telles que la vitamine A, la vitamine B et la vitamine E. Elle est aussi très riche en protéines, trente fois plus que le soja ! Sa grande teneur en nutriments lui permet de combattre les carences alimentaires et de renforcer le système immunitaire. Les Incas connaissaient déjà ses vertus pour le corps, et aujourd’hui, l’OMS et l’Unesco lui ont conféré le titre de « meilleur aliment pour l’humanité au XXIe siècle » ou « aliment le plus complet de demain ».

La spiruline et ses dangers

Quel est le danger de la spiruline ?

Selon l’Anses, la spiruline ne semble pas présenter de risque sanitaire à faibles doses (jusqu’à plusieurs grammes par jour chez l’adulte). Cependant, comme tout produit actif, la spiruline peut occasionner des effets secondaires et des réactions néfastes.

Les effets néfastes de la spiruline

Parmi les effets indésirables de la spiruline, on retrouve les troubles digestifs. Ils peuvent se manifester sous forme de diarrhée, de constipation, de ballonnements, de gaz, etc. On note également la présence de douleurs musculaires, de mal de dos, de cervicalgies et de douleurs articulaires. Enfin, il est possible de constater l’apparition de maux de tête. Ces effets secondaires, liés à la prise de complément alimentaire à base de spiruline, ont été rapportés dans le cadre du dispositif national de nutrivigilance de l’Anses.

Cette réponse du métabolisme au cours d’une cure de spiruline peut s’expliquer par le mécanisme de détoxination. Par ce processus, l’organisme se défait des toxines ce qui peut provoquer des réactions désagréables. Généralement légers et temporaires, ces effets secondaires doivent néanmoins être pris au sérieux en cas de persistance. Par précaution, n’hésitez pas à diminuer de moitié votre dose de spiruline journalière. Selon les réponses de l’organisme aux effets de la cure, vous pourrez augmenter progressivement votre dosage de spiruline ou interrompre la cure si les symptômes perdurent.

Quelles précautions prendre avec la spiruline ?

Malgré ses multiples vertus, la prise de spiruline doit être envisagée avec circonspection. En effet, cette micro-algue gorgée de vitamines, de minéraux et de protéines bienfaisantes peut être contre-indiquée dans certaines pathologies, voire provoquer des interactions médicamenteuses. Parfois, une grande qualité peut se transformer en inconvénient. C’est le cas de la spiruline, affichant une forte teneur en fer, mais contre-indiquée en cas d’hémochromatose (maladie génétique entraînant une surcharge en fer).

La spiruline est également déconseillée en cas de goutte, de calculs urinaires ou d’acide urique élevé car les acides nucléiques qu’elle renferme sont transformés en acide urique par l’organisme. De même, il est fortement conseillé d’éviter la spiruline en cas de phénylcétonurie (déficit ou absence de phénylalanine hydroxylase induisant une accumulation de la phénylalanine dans l’organisme et le cerveau) du fait d’un taux important de phénylalanine. Par principe de précaution, la consommation de spiruline est aussi déconseillée en cas de grossesse, de troubles musculaires, de maladie du foie et d’allergie (notamment en cas d’allergie aux algues).

Avant de commencer une cure de spiruline, renseignez-vous sur ses interactions médicamenteuse éventuelles. Par exemple, en raison de sa richesse en vitamine K1, la spiruline est contre-indiquée en cas de traitement antiagrégant plaquettaire et anticoagulant. De même, il faudra être prudent quant à la consommation de spiruline dans le cadre d’un régime alimentaire à faible teneur en sodium. En effet, 100 grammes de spiruline contiennent 2 grammes de sodium.

Important : en cas de doute sur les éventuelles interactions et contre-indications de la spiruline, n’hésitez pas à prendre un avis médical.

La posologie de la spiruline

Comment consommer correctement la spiruline ?

Lorsqu’elle est judicieusement sélectionnée et consommée, la spiruline ne comporte pratiquement aucun danger pour la santé. Nous vous expliquons comment prendre la bonne dose et quelle forme choisir pour une cure de spiruline efficace et sans risque.

Respecter la dose journalière

Pour un traitement, la dose maximale journalière est de 5 grammes de spiruline par jour. Cela représente :

  • 6 à 10 comprimés de spiruline. Un comprimé contient environ 0,5 gramme de spiruline.
  • Une à deux cuillères à café de spiruline en poudre ou en paillettes. Selon sa taille et sa largeur, une cuillère à café équivaut à 3 à 5 grammes de poudre ou de paillettes de spiruline.

Afin de préserver ses propriétés nutritionnelles, la spiruline ne doit pas être cuite ni chauffée. Pour les mêmes raisons, évitez de boire votre spiruline avec du thé ou du café. À quoi cela sert-il ? Car la théine et la caféine réduisent l’assimilation du fer.

Choisir la bonne forme de spiruline

La spiruline est proposée sous forme de comprimé, de gélule, de poudre, de paillettes ou de pâtes. Pour votre sécurité, pour la transparence et le suivi, examinez l’origine et la qualité de la spiruline que vous souhaitez acheter. Pour profiter d’une spiruline exempte de cyanotoxines, de bactéries ou de métaux lourds, optez pour des produits fabriqués en France, issus de l’agriculture éco-responsable ou raisonnée.

1. Quels sont les bienfaits potentiels de la spiruline ?

Réponse : La spiruline est une algue riche en vitamines, minéraux, protéines et antioxydants, ce qui en fait un supplément nutritionnel très bénéfique. Elle peut aider à réduire le cholestérol, à améliorer la santé cardiaque et à réguler la glycémie.

2. Y a-t-il des risques ou des effets secondaires associés à la consommation de spiruline ?

Réponse : La consommation de spiruline peut entraîner des effets secondaires tels que des maux d’estomac, des nausées, des maux de tête et des réactions allergiques. Il est important de consulter un médecin avant de commencer à prendre de la spiruline.

3. Quelle est la dose recommandée de spiruline ?

Réponse : La dose recommandée varie en fonction des besoins nutritionnels et des conditions médicales. La dose usuelle est d’environ 2 à 4 g par jour, mais elle peut varier de 1 à 6 g par jour. Il est important de consulter un médecin avant de commencer à prendre de la spiruline.

Notez cet article !

Les derniers articles

découvrez le salaire moyen des experts-comptables et les facteurs qui influent sur leur rémunération dans cet article informatif.

Quel est le salaire des experts-comptables ?

Dans un monde où la stabilité financière et les opportunités d’investissement prennent de plus en plus d’importance, comprendre les niveaux de rémunération de certains métiers