Ben Mazue

Éditeur de magazine papier : « Bien sûr, c’était photoshoppé »

Partager l'article

L’idée était de casser Internet, quoi que cela signifie. Et s’il n’a pas accompli cela, l’image de couverture super virale du magazine Paper du postérieur prodigieux de Kim Kardashian a certainement brisé notre capacité à nous concentrer sur autre chose hier. La photo instantanément emblématique d’aimer ou de détester – une Kardashian huilée regardant par-dessus son épaule nue, laissant tomber sa robe sous ses fesses – a frappé le Web tard mardi soir.

Aujourd’hui, le reste des photos est sorti. La diffusion très NSFW présente un Kardashian nu de face.

Buzz-sage, ça a été un coup. Le 8 novembre, juste un jour moyen, Kim Kardashian a été tweetée environ 12 000 fois, selon la société d’analyse sociale Topsy. Lorsque la nouvelle a éclaté deux jours plus tard qu’elle avait gagné 43 millions de dollars sur son application, elle a reçu 20 000 mentions sur Twitter. Puis le butin est tombé. Hier, elle a été tweetée plus de 200 000 fois.

Capture d'écran 2014-11-13 à 9.54.15 AM

Une autre photo de couverture mettait en vedette Kardashian portant la robe en hommage au célèbre portrait « Champagne Incident » du photographe Jean-Paul Goude : un mannequin nu, posant de côté, tient un verre en équilibre sur ses fesses et envoie un flot de champagne voler au-dessus d’elle. tête et dans le verre de la bouteille débouchée dans ses mains.

Le numéro d’hiver du magazine Paper (seulement 10 € par numéro) est le numéro annuel d’art du magazine de mode et de culture basé à New York. Hier, Digiday s’est entretenu avec le co-fondateur et rédacteur en chef Kim Hastreiter de la façon dont cela s’est produit – et de ce qui va suivre pour la publication de 30 ans. Extraits :

Comment cette couverture s’est-elle constituée ?

Cette couverture a été proposée par notre visionnaire CCO Drew Elliott et le merveilleux éditeur de longue date Mickey Boardman. Ils ont proposé un numéro sur le thème « Break the Internet ». L’idée est que nous ferions un numéro entier sur le fait d’essayer de casser Internet.

Pourquoi?

Ce numéro était en fait notre numéro annuel sur l’art et le fait qu’il finirait par devenir une sorte de commentaire conceptuel sur la viralité, l’audience et le pouvoir des médias sociaux et l’énormité des superstars qui le possèdent m’a vraiment touché. Nous collaborerions avec des superstars d’Internet sur les idées les plus virales auxquelles nous pourrions penser afin que chaque histoire ait une portée et un public massifs qui pourraient être poussés par tout le monde en une seule journée. Et pour la couverture, qui de mieux que Kim Kardashian pour casser Internet ?

Elle était totalement à bord?

Oui! Kim adorait vraiment le travail de Jean-Paul Goude et mourait d’envie de travailler avec lui. Eh bien, c’était un bon début car Jean-Paul est un de mes vrais héros et est devenu un ami en collaborant avec nous sur des tournages pour Paper au fil des ans. Nous avons donc fait le match et une fois que nous l’avons fait, Kim n’a pas eu besoin d’être cajolée. C’était comme un tournage de rêve. En fait, elle est arrivée au tournage totalement excitée et prête à collaborer et à faire tout ce qu’il fallait pour créer les images Internet les plus étonnantes possibles. Et ils y sont allés !

Vous avez dit en plaisantant que votre téléphone fondait. Quelle a été la réponse ?

J’ai ri moi-même hier soir quand j’ai entendu dire qu’il y avait 5,5 millions de recherches sur Google entre 20 heures et minuit. Je n’ai pas autant ri depuis si longtemps. C’est trop amusant. Andy Warhol aurait adoré ça. En fait, j’ai reçu un e-mail aujourd’hui de mon héros et vieil ami, le génie de la publicité âgé de 80 ans, George Lois, qui a découvert Jean-Paul Goude dans les années 60 chez Esquire. Il m’a envoyé une image de lui et de Jean-Paul aux quatre saisons prise dans les années 60 par Andy Warhol.

Comment capitaliser sur cette dynamique ?

La réponse a été gargantuesque. Je reçois des e-mails d’Israël et du Danemark et le Daily Mail vient de publier une page de mèmes hilarants. Nous avons pensé que d’ici une semaine, nous aurons atteint un milliard de globes oculaires. Je pense que nous devons atteindre deux milliards et demi pour casser Internet, mais peut-être que cela arrivera ce soir lorsque nous publierons le reste de nos images de couverture.

centenaire
Un mème parmi tant d’autres

DoubleClick s’est arrêté le matin après que votre couverture ait été diffusée sur le Web. Peut-être que vous avez vraiment cassé Internet.

N’oubliez pas que ce n’est que la pointe de l’iceberg de ce que nous déchaînerons la semaine prochaine. Plus à venir ce soir, ce week-end et la semaine prochaine. nous voulions continuer à construire. Les gens mourront quand ils verront ce que nous produisons ce soir.

Vous mentionnez les mèmes — notamment les gens qui s’amusent un peu avec Photoshop — votre réaction ?

J’adore les mèmes. Quelqu’un a fait un meme de mon visage sur le corps de Kim pour mon anniversaire qui est aujourd’hui.

Et les allégations c’était Photoshopped?

Bien sûr, c’était photoshoppé. Pensez-vous vraiment que vous pouvez ouvrir une bouteille de champagne et la vaporiser en une fine ligne sur la tête de quelqu’un et atterrir parfaitement dans un verre posé sur les fesses de cette même personne ?

Comment les annonceurs ont-ils réagi ?

Les plus intelligents ont acheté des pages dans le numéro. Les autres étaient myopes et souhaiteraient probablement avoir fait la folle chevauchée avec nous.

Les derniers articles