SCI vs SCPI : quelle est la différence entre SCI et SCPI ?

Partager l'article

Les SCI et SCPI sont deux moyens parmi tant d’autres pour investir sur le marché immobilier français. Bien qu’elles partagent des caractéristiques communes, elles présentent également des différences importantes. Dans cet article, nous allons examiner ces différences et voir ce que chaque investissement peut offrir aux investisseurs. Nous allons également examiner les avantages et les inconvénients de chacun et voir quelle est la meilleure option pour votre portefeuille. Alors, sans plus tarder, commençons par voir ce qu’est une SCI et une SCPI.

L’acquisition d’un bien immobilier ou la construction d’un patrimoine immobilier sans toujours viser à y vivre sont des aspects d’un investissement immobilier. Parmi les différentes méthodes d’investissement, la Société Civile Immobilière (SCI) et la Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) sont les plus fréquentes. Bien qu’il s’agisse tous les deux de sociétés civiles qui permettent d’effectuer ou de gérer des investissements immobiliers, ils se distinguent par certains points.

C’est pourquoi il est important de prendre le temps d’étudier ces méthodes avant de se lancer. Dans ce guide, nous passons en revue la SCI et la SCPI, avec un aperçu des disparités entre ces deux formes de placement pour vous aider à comprendre la différence entre SCI et SCPI. Commençons par un résumé des différences principales.

Aperçu des différences entre SCI et SCPI

Avant d’approfondir chacune des formes de placement immobilier (SCI et SCPI), voici un bref résumé des différences entre elles :

  • La SCI a pour objectif principal de posséder et de gérer un patrimoine pour le transmettre à ses héritiers / successeurs. C’est probablement le meilleur moyen d’atteindre cet objectif.
  • La SCPI est un produit d’investissement. Il s’agit d’effectuer des placements dans l’immobilier locatif et de recevoir des rendements éventuels.
  • La SCI nécessite plus d’efforts de gestion, contrairement à la SCPI, où la société prend en charge presque tout en place de l’investisseur.

Une présentation détaillée des SCI et des SCPI est nécessaire pour mieux comprendre les différences entre elles. Dans les sections suivantes, nous vous proposons donc de découvrir plus en détail la forme juridique, la fiscalité, les types, les avantages et les inconvénients des SCI et des SCPI.

SCI : Qu’est-ce que c’est et à quoi sert-elle ?

Une SCI est une Société Civile Immobilière. Elle permet aux associés de détenir et de gérer conjointement un ou plusieurs biens immobiliers, tels qu’appartements, maisons, bureaux et locaux commerciaux ou industriels. Elle est principalement utilisée pour faciliter la transmission du patrimoine aux héritiers.

Forme juridique d’une SCI

La SCI est une société civile qui donne aux associés la possibilité de détenir et de gérer en commun un ou plusieurs biens immobiliers. La propriété des biens est transmise aux nouveaux propriétaires sous forme de parts sociales, ce qui évite la liquidation de l’immeuble et les coûts qui en découlent.

Fiscalité d’une SCI

Le régime fiscal d’une SCI est l’impôt sur le revenu. Il offre aux associés la possibilité de faire leur propre déclaration de revenus de la SCI dans leur déclaration de revenus annuelle, ce qui permet aux associés d’être directement imposés en fonction de leur part dans la société et du type de bénéfice.

Les associés ont également la possibilité de placer leur société sous le régime de l’impôt sur les sociétés. Cependant, ce choix implique des obligations comptables et des impôts importants lors de la cession du patrimoine.

Types de SCI

La forme la plus commune est la SCI de location, mais il existe aussi d’autres types de SCI, tels que la SCI familiale, la SCI de construction vente, la SCI d’attribution et la SCI de jouissance à temps partagé.

Avantages d’une SCI

L’investissement immobilier sous forme de SCI présente de nombreux avantages. Elle est un moyen efficace et simple de gérer un patrimoine familial, elle optimise la transmission aux nouveaux acquéreurs et réduit les frais de succession. Les associés détiennent des parts proportionnellement à leur investissement, ce qui facilite la fiscalité et la gestion du patrimoine.

Avantages d’une SCI

Une Société Civile Immobilière (SCI) est une forme juridique qui permet à plusieurs propriétaires d’un bien immobilier de le gérer en commun et de rassembler des fonds apportés par divers investisseurs. Elle est un bon moyen d’accroître le pouvoir financier des intéressés par le biais de la société. Elle offre également la possibilité de diviser les frais et les coûts liés à la possession d’un bien immobilier.

Inconvénients d’une SCI

Le principal désavantage d’une SCI est la complication des procédures nécessaires à sa création. Avec le grand nombre de statuts à rédiger, il est conseillé d’engager un avocat. Cela permet d’éviter tout point qui pourrait entraver la gestion ou le financement à l’avenir.

immeuble sci scpi

Comprendre la SCPI : forme juridique, fiscalité, types, avantages et inconvénients

Une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier, aussi appelée « société pierre papier ». Elle permet d’investir dans l’immobilier en spéculant sur les tendances du marché. Les points ci-dessous détaillent sa forme juridique, ses différents types, ses avantages et ses inconvénients.

Forme juridique d’une SCPI

Le fonctionnement d’une SCPI est très simplifié : l’investisseur souscrit des parts et laisse la gestion de son bien immobilier à la société immobilière. Elle se charge alors de collecter des fonds, de rechercher et acheter des biens immobiliers, de les mettre en location, de les maintenir, de les assurer et de les revendre.

Ses principaux biens immobiliers sont les commerces, bureaux, entrepôts et locaux industriels. Les investisseurs peuvent financer leurs parts par crédit immobilier, fonds propres, enveloppe fiscale de l’assurance vie, etc.

Fiscalité d’une SCPI

La SCPI propose des avantages fiscaux aux personnes physiques. En effet, ils peuvent bénéficier de réductions d’impôts s’ils investissent dans des projets locatifs du secteur intermédiaire.

Types de SCPI

Il existe trois types de SCPI :

  • Les SCPI de rendement : elles offrent une rentabilité accrue et une distribution régulière des revenus, généralement trimestrielle. Elles représentent près de 90 % des SCPI en France.
  • Les SCPI de plus-value : elles ne partagent pas les bénéfices de manière régulière.
  • Les SCPI fiscales : elles permettent aux contractants de profiter des mêmes avantages fiscaux que ceux accordés à des personnes ayant effectué un investissement direct.

Avantages d’une SCPI

Investir dans une SCPI présente plusieurs avantages : coalition du risque locatif, plus grande rentabilité, possibilité de revendre, flexibilité, sécurité, pas de frais de notaire et possibilité d’acquérir des parts à partir de 5 000 euros.

Inconvénients d’une SCPI

Malgré ses nombreux avantages, la SCPI soumet l’investisseur à un risque de perte en capital. De plus, les fluctuations des prix des valeurs immobilières sont variables et dépendent de l’économie nationale et internationale, ce qui peut rendre difficile la revente des parts.

p>

Bénéficier d’un accompagnement pour ses investissements immobiliers

Pour prendre une décision qui tienne compte de vos vraies attentes tout en gardant en tête vos objectifs, il est nécessaire de se faire assister avant de se lancer dans un investissement immobilier. Ainsi, avant de fonder une SCI ou une SCPI ou de placer son argent dans l’un de ces organismes, il est très utile de s’entretenir avec un avocat spécialisé ou autres professionnels du secteur. Cela permettra de bien formuler votre projet et de comprendre les particularités du contrat dont vous vous apprêtez à signer ou même du statut que vous rédigez.

Si vous vous décidez à monter une SCI, l’avocat spécialisé pourra vous guider. Il pourra vous aider dans toutes les procédures relatives à sa création. Son rôle sera de vous accompagner durant la rédaction des statuts, afin de décrire exactement les rôles de chacun des participants et de clarifier le fonctionnement de la structure.

En revanche, si votre choix est tourné vers la SCPI, son rôle sera de contrôler que la société de gestion est en bonne santé et est capable de gérer votre bien.

Enfin, si vous hésitez entre SCI et SCPI, certains prestataires peuvent mieux vous orienter selon vos attentes, préférences, objectifs, mais aussi selon votre profil d’investisseur.

Q1: Qu’est-ce qu’une SCI ?

R: Une Société Civile Immobilière (SCI) est une société créée par des associés pour gérer un patrimoine immobilier.

Q2: Qu’est-ce qu’une SCPI ?

R: Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est une société créée par des associés pour investir dans l’immobilier et générer des revenus fonciers.

Q3: Quelle est la différence entre une SCI et une SCPI ?

R: La principale différence est que la SCI a pour but de gérer un patrimoine immobilier et de le louer pour des revenus, tandis que la SCPI est une société qui investit dans l’immobilier et le loue pour générer des revenus fonciers.

Notez cet article !

Les derniers articles